L’hypothyroïdie canine

L’hypothyroïdie canine est causée par une diminution de la sécrétion de la thyroxine (T4) qui est une hormone naturelle produite par la glande thyroïde située près du larynx (pomme d’Adam).

Les hormones thyroïdiennes ont une influence sur le métabolisme de l’animal. La plupart du temps, l’hypothyroïdie canine est le résultat de la destruction de la glande elle-même (condition immunitaire) qui entraîne un fonctionnement inadéquat.

Nous savons que certaines races sont plus prédisposées à développer cette maladie comme le Golden retriever, le Boxer, le Doberman Pinscher et bien d’autres.
Certains chiens croisés peuvent aussi être affectés.
C’est une maladie qui se rencontre normalement chez le chien de plus de 4 ans d’âge.

Signes cliniques

Au début de la condition, les signes cliniques sont subtils et progressifs. Le chien peut démontrer au début juste un peu moins d’énergie, une intolérance à l’exercice, une augmentation de son poids sans changement de sa diète. Les chiens hypothyroïdiens sont plus sensibles au froid et préfèrent les endroits plus chauds. Ce sont les changements dermatologiques qui nous permettent le plus souvent de soupçonner un début d’hypothyroïdie. On observe un changement de la qualité du pelage qui devient plus sec et terne et s’accompagne d’une perte de poil (sans repousse visible) principalement de chaque côté des flancs, du ventre et de la queue. On note aussi un amincissement et une pigmentation plus noirâtre de la peau. Cette condition entraine assez fréquemment le développement d’une infection secondaire de la peau et aux oreilles.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de l’hypothyroïdie canine se fait par un test sanguin qui mesure le niveau des hormones thyroïdiennes.

Le traitement est simple, efficace et relativement peu dispendieux. Il s’agit d’un médicament sous forme de comprimé contenant l’hormone thyroïdienne sous forme synthétique et donnée en deux prises par jour. Six semaines après le début de la médication il est nécessaire de faire une évaluation sanguine de l’hormone thyroïdienne pour vérifier si le dosage du médicament est adéquat. Comme chaque animal répond différemment au traitement il pourrait parfois être nécessaire de refaire 2 ou 3 contrôles sanguins afin d’établir de dosage optimal. Déjà après quelques semaines de traitement on remarque une augmentation de l’énergie, une diminution du poids. Dans les mois qui suivent normalement il y a une amélioration de la peau et du pelage de l’animal.

Le traitement pour l’hypothyroïdie est simple, mais à vie. Pour un bon suivi de la condition, il est important de faire un contrôle sanguin annuel pour vérifier si le dosage de sa médication est toujours adéquat.