Rupture du ligament croisé crânial du genou chez le chien

 Cette condition orthopédique qui affecte le genou du chien est l’une des plus fréquentes que l’on peut observer. Certains chiens de grandes races comme le Labrador, le Golden Retriever, le Boxer, le Bouvier Bernois sont plus prédisposés et c’est pourquoi une prédisposition génétique est fortement suspectée.

Le ligament croisé crânial est le plus important stabilisateur de l’articulation du genou. Une atteinte de ce dernier entraîne une instabilité du genou et une boiterie sévère. Pour certains chiens, la condition se développe progressivement. Elle est due à une rupture partielle du ligament causée par une dégénérescence progressive de ce dernier. Nous savons que certains facteurs comme un surplus de poids, une mauvaise condition physique, une hyperactivité contribuent à l’apparition de la condition. Malheureusement, il arrive que pour quelques-uns la rupture du ligament puisse se faire subitement et l’on notera une boiterie sévère d’apparition soudaine. La plus part du temps un seul genou sera atteint, mais dans certains cas la condition pourra se développer dans l’autre genou aussi.

SYMPTÔMES

Étant une condition qui se développe progressivement au début on peut noter une légère boiterie après une activité physique, parfois de la difficulté à se lever, une diminution de l’activité physique. Chez certains chiens, on peut remarquer une façon différente de s’asseoir avec le membre allongé sur le côté et non replié sous l’animal. Lorsque la condition évolue, on peut noter une diminution de la masse musculaire de la cuisse et pour certains il y aura de la douleur lors de la manipulation du genou.

Lorsque la rupture du ligament est complète, on notera une boiterie sévère et souvent avec non-appui du membre et elle s’accompagne parfois aussi de la déchirure des ménisques.

DIAGNOSTIC

Le diagnostic se fait à partir de l’observation de la boiterie de l’animal, la palpation du genou et la prise de radiographies. Lors de la manipulation du genou, le vétérinaire peut déterminer si la rupture du ligament croisé est complète par un test qui se nomme le mouvement de tiroir. Si ce dernier est positif, on peut conclure à une rupture complète du ligament. La radiographie est utile pour nous permettre de vérifier l’enflure articulaire (inflammation) et s’il y a présence d’arthrose dans le genou.

TRAITEMENTS

Il existe différents traitements pour traiter cette condition. Pour déterminer la meilleure option thérapeutique pour votre animal, on doit d’abord vérifier son poids, son âge, son niveau d’activité, sa condition physique.

Le traitement chirurgical demeure la meilleure option pour restaurer la stabilité du genou et retirer la portion du ménisque déchirée. La chirurgie permet aussi de ralentir le développement de l’ostéoarthrose. Lorsque la chirurgie est l’option privilégiée pour votre animal nous vous référerons à un spécialiste en orthopédie qui vous exposera les différentes techniques chirurgicales et laquelle sera la mieux adaptée pour votre animal et votre budget.

Pour les chiens de plus petite taille ou si le budget ne nous permet pas une chirurgie notre choix se portera sur un traitement médical. Il est important de savoir que notre animal aura une boiterie qui persistera à long terme et que son degré de sévérité variera durant la vie de l’animal. Le traitement consiste à réduire l’exercice physique et à contrôler la douleur et l’inflammation par la prise d’anti-inflammatoires. La physiothérapie peut parfois être utile pour des animaux trop âgés ou qui ne peuvent subir une anesthésie générale.

Depuis quelques années est venue l’apparition des orthèses du genou par contre, aucune étude ne prouve leur efficacité.

Si vous soupçonnez que votre chien pourrait avoir une rupture du ligament croisé crânial, n’hésitez pas à venir nous consulter pour un examen. Pour toutes informations, communiquez avec notre personnel.

suivant Retour vers santé animale