Les parasites intestinaux

Dès la naissance, les chatons et les chiots peuvent contracter des parasites intestinaux.

En effet, ceux-ci peuvent être transmis de la mère aux petits par l’entremise du lait maternel ou au travers du placenta lors de la gestation. Par la suite, les chiens et chats s’infectent par le contact avec les selles contaminées par les larves, les œufs ou, par le contact avec un animal infesté. Les parasites intestinaux se développent et vivent dans l’intestin de l’animal. Il existe plusieurs sortes de parasites intestinaux : les vers ronds, les vers à crochets, les vers plats, les vers à fouets ainsi que le Giardia et les coccidies.

Les infestations sévères peuvent mener à des problèmes de santé importants : diarrhée, perte de poids, vomissements, déshydratation… toutefois, il n’est pas rare de faire face à un animal parasité alors qu’aucun signe clinique n’est détecté. Il n’en reste pas moins important de traiter l’animal avec des vermifuges proposés par votre vétérinaire pour éviter la contamination de votre environnement par les œufs qu’il excrétera lors de l’émission des selles. Ces œufs et ces larves sont très résistants et peuvent survivre dans divers lieux, comme les parcs, les cours et les terrains de jeux. Saviez-vous qu’un œuf de ver rond comme le Toxocara peut survivre plusieurs années dans l’environnement?
De plus, ces vers ronds (Toxocara) sont transmissibles à l’humain. Les vers à crochets peuvent également être transmis à l’humain. Les jeunes enfants, sont les plus à risque de contracter ces vers s’ils sont en contact direct avec le sol, l’eau, des aliments ou des objets ayant été en contact avec des selles contaminées. Pour éviter les risques pour vos animaux ainsi que pour votre famille notamment des larves migrantes des vers ronds (Toxocara canis) et des vers en crochet (Ancylostoma caninum) qui peuvent endommager les tissus ou engendrer des problèmes oculaires, plusieurs mesures préventives peuvent être adoptées. Par exemple, ramasser les selles de votre animal chaque jour et apprendre aux enfants à bien se nettoyer les mains après avoir manipulé les animaux ou avoir joué à l’extérieur.

Également, il est important de faire une analyse des selles au moins 1 fois par année ou selon les recommandations de votre vétérinaire pour s’assurer que votre animal n’a pas de parasites intestinaux. Plusieurs traitements existent et peuvent même être administrés simplement à titre préventif. Contactez-nous pour de plus amples informations.